Surtout ne versez pas moins sur votre PERP en 2018

impôt à la sourceet  versements perp

Tous les ans, depuis la création du contrat PERP, il était intéressant de réaliser des versements libres sur ce contrat afin d'optimiser l'enveloppe de déduction fiscale*.

Que va-t-il se passer en 2019, année du prélèvement de l'impôt à la source, quant au traitement de ces déductions ?

Du fait de l'imposition à la source, les revenus 2018 ne seront pas imposés en 2019 (voir exception ci-dessous). Autrement dit, les sommes que vous aurez versées sur votre PERP en 2018 ne seront pas déduites de vos revenus, ce qui est bien dommage... Le réflexe naturel est donc de ne rien verser en 2018 et de tout reporter en 2019. Pour rappel le PERP permet de reporter l'enveloppe fiscale non utilisée pendant 3 ans, donc le plafond 2018 se cumulerait avec celui de 2019.

Pour éviter cela, sous l'impulsion des assureurs, les députés de l'Assemblée Nationale ont voté, le 5 décembre 2017, une mesure anti-optimisation qui sanctionne les épargnants qui diminueront leurs versements en 2018.

Plus concrètement : si les des versements sur votre PERP en 2018 sont inférieurs à ceux de 2017 et également inférieurs aux versements effectués en 2019, alors le montant des sommes déductibles en 2019 sera égal à la moyenne des versements de 2018 et 2019.

Démonstrations par l'exemple :

Cas 1

Versements 2017 : 250 euros

Versements 2018 : 250 euros

Versements 2019 : 250 euros

Montant déductible en 2019 : 250 euros

Cas 2

Versements 2017 : 250 euros

Versements 2018 : 0 euros

Versements 2019 : 250 euros

Montant déductible en 2019 : 125 euros

Cas 3

Versements 2017 : 100 euros

Versements 2018 : 150 euros

Versements 2019 : 250 euros

Montant déductible en 2019 : 250 euros

Cas 4

Versements 2017 : 200 euros

Versements 2018 : 150 euros

Versements 2019 : 100 euros

Montant déductible en 2019 : 100 euros

La réponse à la question ci-dessus est donc : faites comme les autres années et réalisez un versement libre sur votre contrat ! Et ce, sous peine de pénalités !

LE CAS DES REVENUS EXCEPTIONNELS

Contrairement à l'ensemble des revenus, les revenus, dits exceptionnels (primes exceptionnelles, plus-values immobilières etc.) seront imposés.

La bonne nouvelle est que ces revenus bénéficieront de la déductibilité des versements réalisés sur le PERP (selon les conditions habituelles), ce qui aura le mérite de diminuer l'impôt dû.

* dans la limite du disponible fiscal

#PERPRetraiteimpôtàlasource #Retraite #déductibilitéfiscale #impôtàlasource

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.