© 2017 Copyright Roc Assur avec In'Up Market & Com' 

Mentions légales   

NOUS CONTACTER

60 avenue de la Plage

62155 Merlimont

gestion@rocassur.com

 

03 21 09 24 75

du lundi au vendredi

de 9h30 à 12h30 

Copyright Roc Assur avec In'Up Market & Com' - Mentions légales - Réclamation

 L'information diffusée sur ce site est non contractuelle et à caractère publicitaire

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées et conservées dans un fichier informatisé. Elles sont transmises aux équipes en charge du suivi de vos demandes.
Conformément au Règlement général sur la protection des données (RGPD), vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier ou supprimer. Vous pouvez également exercer votre droit de limitation du traitement et votre droit à la portabilité des données en nous contactant. Voir les mentions légales.

J'accepte ces conditions d'utilisation :
Please reload

Posts Récents

PERP : la bonne stratégie 2019 face au dispositif anti-optimisation fiscale

 

L’année blanche découlant du prélèvement à la source a fait perdre tout intérêt fiscal aux versements sur des Perp en 2018. Mais la majorité a mis en place un dispositif visant à éviter que les contribuables réduisent leurs versements. Voici comment adapter votre stratégie en 2019.


RAPPEL : du fait de l’année blanche visant à effacer l’impôt sur les revenus “classiques” touchés en 2018, découlant de la mise en place du prélèvement à la source, le versement sur un Perp  a perdu tout intérêt fiscal.

 

Pour éviter que les contribuables ne versent rien sur leur Perp en 2018 – ou moins que d’habitude –, un dispositif a été mis en place pour les versements effectués en 2018 et 2019 :

   -  vos versements de 2019 ne seront déductibles qu’à hauteur de la moyenne de vos versements de 2018 et de 2019, si vos versements 2018 sont inférieurs à la fois à ceux de 2017 et ceux de 2019. 

   -  A l’inverse, si vous n’avez pas encore de Perp ou si vous n’avez pas alimenté le vôtre en 2017, ce dispositif de plafonnement ne vous concerne pas. La totalité de vos versements de 2019 sera déductible si vous décidez d'ouvrir un Perp ou à reprendre vos versements en 2019. Vous pourrez alors faire le plein en utilisant, en plus de votre enveloppe de déduction de 2019, les enveloppes de 2018 et de 2017 que vous n’avez pas utilisées.

 

Autre situation qui peut vous permettre de retrouver votre liberté en 2019

 

Si vous n’aviez versé que quelques centaines d’euros sur votre Perp en 2017, nous espérons que vous avez fait de même en 2018, même si cela ne vous procure aucun avantage immédiat cette année. Car cette stratégie vous permet de contourner la mesure mise en place par Bercy.

Exemple : si vous avez versé 500 euros sur votre Perp en 2017, et versez à nouveau 500 euros avant la fin de l’année 2018, le dispositif dérogatoire de déduction ne s’applique et vous pouvez alors déduire la totalité de ce que vous verserez en 2019, dans la limite de votre enveloppe de déduction bien entendu.

 

Par contre, si vous aviez fait des versements importants en 2017, il n’est pas forcément judicieux de verser la même chose en 2018, rien que pour contourner le dispositif anti-optimisation. Mieux vaut ne rien verser en 2019, comme en 2018, et ne reprendre vos versements qu’à partir de janvier 2020.

 

Toutefois, il existe une autre stratégie à envisager pour vous permettre de retrouver la pleine efficacité fiscale de vos versements en 2019. Elle consiste à reporter votre effort d’épargne sur le Perp de votre conjoint ou de votre partenaire de Pacs en utilisant la possibilité de mutualiser vos plafonds de déduction. Mais cette stratégie n’est valable que si votre conjoint ou partenaire de Pacs n’avait pas alimenté son Perp en 2017.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives